Projet Mongolie

Dans les vastes quartiers de yourtes qui entourent Oulaan Baator, plusieurs dizaines d’enfants sourds-muets ne bénéficiaient d’aucune scolarisation, faute de moyens de se rendre dans les écoles spécialisées de la capitale. Notre projet a permis d’offrir deux bus pour remédier à ce problème.

Valeur du projet: 36’645.- SFr // Dépense effective: 30’000

Donateurs : Fondation Stéphane Guy Croisier, Services Industriels de Genève, fonds propres de l’Association Projets Mongolie et de l’UPAM.

Ce projet a été proposé à l’UPAM par l’Association Projets Mongolie (APM). Ce sont les responsables de cette organisation qui ont été sollicités pour une intervention en faveur des enfants sourds-muets. Les différentes possibilités d’aide ont été étudiées durant l’hiver 2007- 2008. Au printemps, APM et l’UPAM ont décidé d’une action commune.

 

Le projet final est arrêté avec le directeur de l’école 29 à Oulaan Baator lors d’une mission effectuée en mai 2008: deux mini-bus de ramassage scolaire sont suffisants pour permettre aux quelque 80 enfants sourds-muets recensés de suivre le programme scolaire étalé sur 11 ans. Le premier bus ainsi que les frais qu’il engendre a été fourni grâce à la fondation Stéphane Guy Croisier durant l’automne 2008; le deuxième bus a commencé son activité à la rentrée scolaire 2009-2010, grâce à l’aide des Services Industriels de Genève.

Au printemps 2009, Giovanni Orlando, membre de l’UPAM et de l’APM et responsable de ce projet, s’est rendu sur place et a pu constater l’excellent déroulement de ces ramassages scolaires.

En 2010, nous avons pu constater que le projet a passé avec un franc succès la phase d’autonomisation . En effet, les deux bus permettant d’assurer aux enfants sourds-muets d’Oulaan Baator un accès à un enseignement spécialisé sont bien entretenus et remplissent bien leur office ; les parents se cotisent pour financer les frais de carburant et l’école assume les charges salariales ainsi que les frais d’entretien des bus, ce qui montre que les locaux se sont appropriés le projet.