Sélectionner une page

 Centre d’informatique à Muskann 

Le projet « Muskaan », mené en 2004, a consisté à soutenir l’aménagement d’un centre de réhabilitation pour les personnes atteintes de handicap à New Delhi (Inde).

Valeur du projet : 11’353 CHF

Fonds : l’Ecole de Physiothérapie de Genève et fonds propres de l’UPAM

Le centre « Muskaan » a officiellement été inauguré le 14 mars 2004. Ce grand bâtiment de béton, à l’allure plutôt moderne vu sa forme circulaire, est constitué de trois étages, de trois ailes et d’une grande cour intérieure. Les élèves qui fréquentent le centre sont réparti.es en différents ateliers d’apprentissage en fonction de leur l’âge (qui peut aller de 16 à 45 ans) et de leurs capacités. Douze moniteur.trices, principalement des parents volontaires, encadrent ces ateliers pédagogiques et didactiques. Parmi les nouvelles activités que «Muskaan» a pu proposé suite à l’emménagement des nouveaux locaux, il y a, outre le programme « Cognitive Skills Enrichment», un programme de formation destiné aux parents. Il s’agit de séances d’informations et de conseils pratiques relatifs aux problèmes spécifiques liés aux handicaps de leurs enfants et de tables rondes organisées afin de faciliter le partage des expériences personnelles et des réflexions des spécialistes.

La salle financée par le projet est un agréable espace de 23.87 m2. Trois tables, quelques chaises, une armoire, un tableau noir et une batterie de jeux pour le développement logique des élèves, ont pu être achetés avec une partie des fonds récoltés.

La journée à «Muskaan» commence à 09h00 et se termine à 16h00. Tous.tes les élèves mangent sur place à midi, mais le repas ne peut pas être offert par le centre : les fonds de roulement ne sont pas suffisants. Chacun.e amène son pique-nique depuis la maison. Pour assurer le fonctionnement du centre, l’inscription des enfants à «Muskaan» est payante et la somme est définie au cas par cas, en fonction du revenu des parents. Pour arrondir les entrées fixes mensuelles, «Muskaan» a permis l’installation d’une antenne téléphonique sur son toit, destinée à desservir une partie de la ville de Delhi, ce qui assure un loyer régulier.

Six mois après l’inauguration du centre « Muskaan », le projet est complètement viable et autonome.