Mené en 2002, le Projet Oural visait à équiper 3 écoles de l’Oural russe (3 villes défavorisées : Tarda, Tourinsk et Irbit) en ordinateurs et en matériel pédagogique. 53 postes et 6 imprimantes ont été installés dans les établissement à des fins pédagogiques et d’intégration professionnelle. Une demi-tonne d’habits usagés ont également été distribués aux plus démunis des enfants de la région.

Valeur du projet: CHF. 10’500.-

Donateur : Etat de Genève

Lors d’un séjour de neuf mois en Russie, un membre de l’UPAM a pu se rendre compte des besoins énormes des foyers d’enfant et des écoles de ce pays, en particulier en dehors des grandes villes. Sur place, il est entré en contact avec les personnes de l’administration locale et, à la demande d’un député à la Douma d’Ekaterinbourg, il s’est engagé au nom de l’UPAM à fournir les écoles de trois villes en équipement informatique à but pédagogique. Nous avons de plus décidé d’envoyer des habits pour les foyers d’enfants de ces mêmes villes. Ce projet a bénéficié à trois municipalités de 60’000 habitants en moyenne, Tavda, Tourinsk et Irbit, qui se situent au nord-est d’Ekaterinbourg, en Sibérie occidentale.
C’est une région qui peine à s’adapter à l’économie de marché qui lui est imposée et où la majorité des industries font actuellement banqueroute. Dans chacune de ces villes se trouvent au moins trois foyers d’enfants, accueillant, en tout, près de 400 enfants. Ils sont entièrement à la charge de la collectivité et manquent souvent du minimum nécessaire. Les bâtiments sont vieux, le matériel d’enseignement est inadapté ou inexistant.
En janvier et février 2002, le responsable de projet était sur place, à Tavda, où il a créé les contacts nécessaires à la réalisation du projet. Il a pu également prendre contact avec l’association Réalise, à Genève, qui a fourni les ordinateurs, ainsi qu’avec la Croix-Rouge Suisse qui a gracieusement offert 40 moniteurs. De mars à juillet de la même année, les ordinateurs ont été préparés à Genève, les habits achetés à la Croix-Rouge Genevoise et empaquetés. Le tout a été confié à un transporteur professionnel (Militzer & Munch à Bâle).
A la dernière visite du responsable de projet, en mai 2003, les classes d’informatiques étaient opérationnelles et les habits distribués.